raffin©Jenny Raffin

En tant que femme, c’est naturellement celle-ci qui domine dans mes œuvres. Je la peins et la dessine sans en représenter le visage. Troublante et mystérieuse, elle se met à nue et demande à ce qu’on la voit derrière les masques et les apparences. Identique et toujours différente, elle tend à l’universel.
La peinture acrylique laisse éclater la couleur. Le dessin joue sur le contraste du noir et blanc et la richesse des motifs. Ces 2 techniques complémentaires offrent une grande liberté d’expression et s’unissent pour créer une œuvre très personnelle.
Vernissage le vendredi 29 avril à partir de 18 heures (invitation sur simple demande).